Assassinat de John F. Kennedy
à Dallas le Vendredi 22 Novembre 1963



6° - "Provenance du tir frontal fatal à JFK"

Or les angles de tir à partir de la Palissade du Grassy Knoll ne cadrent pas avec l'hypothèse du tir frontal car une balle tirée de n'importe quel endroit de cette palissade serait sortie non pas du côté droit du crâne de JFK, mais du côté gauche.

"Angles de Tir Grassy Knoll" 

Dès lors le tir fatal à JFK ne pouvait venir selon moi que de la butte opposée (South Knoll) ce qui alors expliquerait que la partie arrière droite du crâne de JFK ait été arrachée par un tir frontal en oblique entrant dans sa tempe droite.

"Trajectoire South Knoll"

Et pour ce qui est de la trajectoire de la balle sur le plan latéral, il convient de se baser sur l'orientation de la tête de JFK à la Z 312 qui est d'environ 115/116° par rapport à Zapruder. On peut ainsi situer l'auteur du Tir Fatal à l'extrémité-Est du Parking-Sud.

"Tir Fatal - Emplacement du Tireur"

Dans ces conditions, j'estime que la balle pouvait passer sur la gauche du conducteur, d'autant qu'il était tourné vers JFK, et sous l'arceau de sécurité. Par ailleurs, j'ai marqué sur le croquis officiel de la limousine la position exacte des Connally, de Jackie Kennedy et de JFK au moment du Tir Fatal. On peut ainsi constater que Jackie Kennedy, tout en étant prés de son mari, n'était pas dans la ligne de tir. Quant à John Connally qui s'effondrait dans les bras de son épouse, il n'était pas un obstacle.

"Trajectoire Tir Fatal"


J'ajouterai pour preuve de la validité de cet axe de tir que James Chaney, le premier motard suiveur de droite, a déclaré qu'il avait été éclaboussé du sang de JFK au niveau de son épaule gauche.

Pour me résumer: avant le Tir Fatal, la limousine roule toujours lentement, trop lentement. A la Z 313 la distance entre le Président et le sniper du Parking-Sud est de 85 mètres au maximum, ce qui n'est rien pour un bon tireur. Et de fait, ce tireur ne manque pas sa cible. La balle atteint JFK en haut de la tempe droite, fait exploser l'arrière droit de son crâne, projette des matières cervicales sur le premier motard suiveur de droite, ainsi que sur le capot arrière de la limousine et le premier motard suiveur de gauche du fait que la tête de JFK est violemment rejetée vers l'arrière et sur la gauche.

J'ajouterai également à propos du rejet de la tête de JFK vers l'arrière et sur la gauche, qu'il peut être comparé sur le plan cinétique à celui d'une boule de billard qui part en diagonale vers l'arrière et sur la droite quand on la frappe du côté gauche.

Témoignage de Robert "Tosh" Plumlee:

Robert "Tosh" Plumlee a déclaré qu'il avait entendu quatre ou cinq coups de feu, dont un derrière lui et sur sa gauche, alors qu'il se tenait en contrebas du Parking-Sud en compagnie d'un ami. Alors que les deux hommes quittaient les lieux en se dirigeant vers le sous-terrain, ils sentirent une odeur de poudre provenant de cet endroit.

Par ailleurs, en ce qui concerne l'infime bascule vers le bas de la tête de JFK que l'on peut constater le fait est entre la Z 312 et la Z 313, je dis que celle-ci ne peut être la résultante d'un tir arrière comme le prétendent les défenseurs de la thèse officielle.

"Animation de la Z 312 & de la Z 313"

Selon moi, ce déplacement est en parfaite corrélation avec la trajectoire oblique de la balle et la position de la tête de JFK. A l'impact, la balle abaisse légèrement la tête de JFK du fait qu'il est penché en avant et vers le bas en direction du Parking Sud, et rejette son buste en arrière et sur la gauche du fait que cette balle percute le haut de sa tempe droite. A noter d'ailleurs qu'il n'y a que sa tête qui s'abaisse légèrement alors que son buste part vers l'arrière dès la Z 313. Ce genre de double mouvement est d'ailleurs très fréquent en cas d'impact de balle.

 Quant à l'éclatement de la tempe droite de JFK, il faut savoir qu'une balle qui percute une tête est ralentie brutalement par la dureté du crâne et la densité du cerveau. Du fait de cette décélération, une puissante énergie cinétique est transférée aux tissus touchés, ce qui explique que la partie basse de l'os pariétal explose à angle droit par rapport à l'entrée de la balle se situant au dessus de l'oeil droit de JFK et juste en dessous de l'implantation de ses cheveux. C'est aussi ce en quoi un tir arrière venant du TSBD aurait du causer plus de dommages qu'un simple trou au sommet de la tête de JFK comme le prétend la thèse officielle.

"Blessure Tir Fatal"

A l'exception de la blessure d'entrée qui se trouvait plus haut à la racine des cheveux et non pas au dessus de l'oeil, ce dessein donne une idée assez juste de la trajectoire de la balle et de la blessure de sortie à l'arrière-droit du crâne de JFK qui fut constatée par une trentaine de personnes.

De plus, seul un tir frontal ayant cet axe pouvait générer un cône de projection de matières cérébrales allant du premier motard suiveur de droite au premier motard suiveur de gauche et projetait au bout du capot de la limousine un morceau du cerveau de JFK.

Enfin au vu des images Z 314 à Z 324, le corps de JFK ne présente à l'évidence aucun raidissement pouvant accréditer un phénomène de "Jet Effect" ou un quelconque spasme neuromusculaire.

Après la mise en ligne de mon site en décembre 2009, Pierre Nau m'a appris que Sherry Fiester, dont j'ignorais les travaux, était arrivée à la même conclusion que moi à propos du tir fatal à JFK.

A ce moment là, nous n'étions que deux à défendre ce point de vue qui maintenant est de plus en plus partagé. Sherry avec qui j'ai eu le plaisir de communiquer par la suite, est une spécialiste renommée en analyse de scène de crime qui fut expert auprès des tribunaux et je suggère à ceux qui maîtrisent l'anglais de lire le livre qu'elle a fait paraître en novembre 2012, "Enemy of the Truth".

Enfin, je ferai mention pour ceux qui ne le connaîtraient pas du site de Pierre Nau qui aborde avec sérieux et objectivité la plupart des thèmes liés à l'assassinat de JFK: http://www.jfk-assassinat.com/